Un potager dans l'école

Potager Etrelles
24/03/2017

Et si les enfants apprenaient à cultiver des fruits, des légumes et même des fleurs à l'école ? C'est l'idée qu'ont eu Gislaine Burel, institutrice, et Louis Coutard, retraité et bénévole au sein de l'école Notre-Dame de Lourdes à Etrelles, en 2014.


A Etrelles, l'Ecole Notre-dame cultive son potager

Et si les enfants apprenaient à cultiver des fruits, des légumes et même des fleurs à l'école ? C'est l'idée qu'ont eu Gislaine Burel, institutrice, et Louis Coutard, retraité et bénévole au sein de l'école Notre-Dame de Lourdes à Etrelles, en 2014.

Tout part de l'aménagement d'un parking pour l'école. Une fois les travaux achevés, un bout de terrain vague attenant aux bâtiments reste disponible. Louis Coutard et Gislaine Burel proposent l'aménagement d'un espace pour cultiver quelques légumes. L'approbation et l'aide des parents, du directeur de l'école et l'implication d'autres bénévoles est immédiate. Quinze cases sont mises en place dès le mois de mai pour y semer les premières graines.

Des cultures pour tous les niveaux de classe
Potager Etrelles 2
Chaque niveau de classe a sous sa responsabilité la culture de plusieurs types de légumes ou de fleurs durant toute l'année. Les œillets d'Inde pour les petites sections, les feuilles (salades et choux) pour les CE1, les racines (carottes, panais, betteraves) pour les CM2 et ainsi de suite. Lorsque c'est pertinent, des heures sont consacrées pour chaque classe au soin des cases qui leur sont attribuées. Cela représente une quarantaine d'ateliers dans une année. Les enfants apprennent ainsi à semer, repiquer, cueillir et utiliser les outils du jardin. Huit bénévoles*, membres de l'association Jardisport de l'école, encadrent cette activité aux côtés des enseignants.

La découverte du compostage et des produits naturels

Potager Etrelles 4Les bénévoles préparent également du purin d'ortie pour fortifier les cultures et du purin de prêle, pour les traiter contre les maladies. Le tout  est stocké dans de vieux bacs donnés par le SMICTOM Sud-Est 35 à l'association. Un espace de compostage est également organisé, alimenté en déchets organiques issus de la cantine, qui se prête au jeu, et du potager. Le compost mettant un an avant de pouvoir servir au potager, trois composteurs sont progressivement installés pour pouvoir être utilisés toute l'année. Ils sont aussi alimentés en paille, la matière étant amenée par un des parents d'élève. Le jardin est enfin conduit en fonction d'un calendrier lunaire. Il a également beaucoup recourt à la méthode du paillage pour éliminer la pousse d'herbes indésirables.

Une cantine en circuit très court

Quant aux fruits et légumes cueillis, ils sont utilisés à la cantine et resservis aux enfants qui peuvent apprécier le résultat de leur travail à travers leurs papilles. Pour financer une partie de son activité, Jardisport revend des plants de tomates, courges, courgettes et concombres. Une vraie boucle vertueuse en somme.

Potager Etrelles 5En trois ans, le potager n'a cessé de se développer, passant de  quinze à quarante-trois cases. En 2016, l'association a fabriqué un hôtel à insectes devant lequel les élèves se postent pour observer les mouvements des abeilles, bourdons, xylophages et autres chrysopes. Par exemple, il faut savoir que les fleurs sont extrêmement importantes pour le potager car elles nourrissent les abeilles solitaires et communes qui, à leur tour, pollinisent les légumes cultivés dans le potager.

Un bassin a également été construit en 2016. Il sert à expliquer aux enfants la phytoépuration (épuration de l'eau par les plantes). 

« L'objectif c'est que l'enfant ait exploré toutes les cultures lorsqu'il aura terminé sa scolarité à Notre Dame de Lourdes mais aussi qu'il comprenne et considère toute la biodiversité qui entre en jeu dans le fonctionnement d'un potager » explique Louis Coutard. Un pari que l'on sait gagné devant le regard captivé des enfants et les nombreuses questions et réactions qui fusent pendant leurs séances de jardinage.


* René Lodiel, Chantal Rupin, Josette Blanchet, Michel Toubon, Pierre Desille, Marie Odile et Jean Yves Portais

 

Astuces écogito

Les astuces E'Cogito

Retrouvez les astuces et consignes de tri
en savoir +


Vous avez une question ?