Un enjeu national

Un des objectifs de la loi de transition énergétique

La loi de transition énergétique pour la croissance verte publiée en août 2015 a pour objectif de réduire les déchets ménagers de 10% et vise 65% de déchets recyclés d’ici à 2025. Pour atteindre ce projet, la loi prévoit de généraliser la mise en place d’une tarification incitative en matière de déchets. L’objectif est de couvrir 25 millions d’habitants d’ici 2025. Depuis 2019, les habitants du territoire du SMICTOM Sud Est 35 ont également intégré le mouvement des citoyens « acteurs de leurs déchets ». Leur mode de tarification est passé d’une Taxe d’enlèvement des Ordures ménagères (TEOM) à une TEOM incitative, intégrant la production de déchets annuelle générée par le foyer.

Quel est l’intérêt de l’incitation ?

Changer son rapport aux déchets ! Avec ce dispositif, l’usager prend conscience du coût du service public dédié à la collecte et à la gestion des déchets. Cela permet de :

  • Diminuer la production de déchets dans chaque foyer. La production d’ordures ménagères à incinérer ou enfouir va s’en trouver elle-même amoindrie.
  • Réduire les gaz à effet de serre par la réduction du nombre de camions de collecte sur les routes.
  • Augmenter le geste de tri et de fait, le taux de recyclage. Le SMICTOM bénéficie de recettes supplémentaires des éco-organismes et des industriels permettant de limiter les coûts pour l’usager.